Marianne James: «Stéphane Bern n’est pas sage, il est même très coquin!»

Cette année, France 2 nous offre un duo détonnant pour commenter l’Eurovision : Stéphane Bern, le journaliste passionné des princes et princesses, et la truculente comédienne Marianne James ! Actuellement sur scène avec son spectacle Miss Carpenter et prochainement aux commandes de la saison 2 de Prodiges, elle a partagé à 20 Minutes son enthousiasme de participer à cette grande « fête européenne » qu’est l’Eurovision.

Pourquoi avoir accepté de présenter l’Eurovision ?
Je suis une fan du concours ! L’an dernier, je l’ai regardé avec ma mère, à Montélimar. Nous aimons, mais nous critiquons beaucoup aussi, on assassine parfois ! Le look de celle-ci, le chevrotement de celle-là, l’improbable chorégraphie de l’autre… Quand a débarqué Conchita Wurst, j’étais soufflée ! Un homme qui avait plus de rimmel et de faux cils que moi ! L’Autriche a osé envoyer ce garçon-là ! Une beauté, j’ai dû envoyer au moins dix votes par téléphone.

Pensez-vous que nous pouvons gagner ?
Les Anglais et les Français ont un regard un peu snobinard sur l’Eurovision, et ça fait des années que ni eux, ni nous, ne gagnons parce qu’on s’en tape ! Mis à part le foot, l’Eurovision est le seul événement européen qui nous réunit. C’est une fête ! Quant à notre candidate, Lisa Angell, sa chanson est très décriée en France, mais c’est une chanteuse avec un grand cœur qui va porter un texte très touchant. Son texte parle de dévastation, de résilience et de reconstruction. L’Europe s’est malheureusement construite sur des larmes et ce n’est pas fini car le terrorisme est partout. Face aux catastrophes, à l’inadmissible, la seule réponse c’est de se relever et de se reconstruire. Le texte de la chanson de Lisa Angell est simple mais il a touché toutes les autres délégations.

On vous connaît pour votre franc-parler et votre extravagance, vous comptez bousculer le côté sage de Stéphane Bern ?
Cerise sur le gâteau, avec Stéphane nous nous entendons très bien, depuis que nous avons fait une émission ensemble, le Fou du roi ! Ils ont fêté les 10 ans de l’émission en 2010 sur France 2, j’ai joué le Roi Soleil pendant toute la soirée. Autodérision, immense culture, éducation, sympathie, charmant, solaire… Voilà qui est Stéphane Bern. Un peu fou aussi, et je ne déteste vraiment pas ! Moi je ne le trouve pas sage, il est même très coquin !

Vous comptez donc vous lâcher ?
Ça va durer trois heures, durant les deux premières, Stéphane va retracer l’histoire de chaque pays et moi je vais donner mon avis technique, sur les répétitions, sur les instruments, les voix… Je sais ce qu’est un show donc je vais apporter un petit éclairage. Mais il se peut que vers les 23 heures, on commence à envoyer du bois ! Nous allons beaucoup réagir si on trouve que les votes sont injustes. On a une grande marge de liberté. Par exemple, au vu de leurs terribles propos l’an dernier sur Conchita Wurst, si les Russes ne jouent pas le jeu ou exagèrent, je n’hésiterais pas à dire ce que j’en pense.

Par défaut

Il arrache la dent de sa fille avec un javelot

Depuis qu’il y a des plans à trois et du poppers dans Plus Belle La Vie, on sait officiellement que tout peut arriver. Le Rewind, votre webchronique qui traite de l’actu Web, insolite et décalée chaque jour en vidéo, n’avait pas attendu pour le savoir, notez bien. Aujourd’hui, Cyrus vous a mis de côté la vidéo d’un type qui arrache la dent de sa fille avec un javelot, le crash du vaisseau impérial de Star Wars en Lego et l’instant badass avec ce pauvre Jerome Boateng déglingué par Internet tout entier après avoir été humilié par Lionel Messi en Ligue des Champions. Sans oublier l’œil de Spi0n, et bien d’autres choses encore!

Par défaut

France Télévisions: Les chantiers qui attendent la nouvelle présidente

Delphine Ernotte débutera son mandat «à compter du 22 août 2015», mais de nombreux dossiers trônent déjà sur le futur bureau de la responsable de la télévision publique. 20 Minutes fait le point.

Faire mieux avec moins
Delphine Ernotte devra continuer la mutation de l’entreprise publique avec des moyens limités. Son budget 2015 (2,85 milliards d’euros) prévoit un déficit de 9,8 millions d’euros (contre 38,4 millions de pertes en 2014). Le déficit pourrait atteindre «plusieurs dizaines de millions» si rien n’est fait pour redresser les comptes, indiquait en février le rapport de Marc Schwartz, ex-directeur financier de France Télévisions. La dotation publique sera probablement en baisse d’ici 2020, a averti le gouvernement. Certains craignent donc la nomination d’une «cost killer», qui pourrait dégraisser le mammouth France Télévisions.

Le groupe a déjà réduit ses effectifs, en passant l’année passée sous la barre des 10.000 salariés, dont 3.000 journalistes. Dans son plan stratégique rendu public vendredi par le CSA, la future patronne prévoit le «non-remplacement des départs» et une «modération salariale» afin d’«éviter tout départ contraint».

«Son principal défi sera d’établir la confiance avec les salariés. France Télévisions est une grosse boîte fragilisée par les restructurations», estime Dominique Wolton, directeur de recherche au CNRS. «Il va falloir trouver des ressources, le secteur public est sous capitalisé. Ses dotations, redevance, ou publicité, ne sont pas suffisantes», ajoute-t-il.

Cette réduction financière pourrait-elle entraîner la suppression d’une chaîne? «L’Etat considère que maintenir cinq chaînes hertziennes ne sera possible, dans le cadre économique des cinq prochaines années, que si des réformes de gestion ambitieuses sont réalisées», a prévenu le gouvernement en mars dernier.

Séduire les jeunes grâce au numérique
La part d’audience de France Télévisions est tombée à 28,8% en 2014, contre 35% en 2008. Mais surtout, le public vieillit. La moyenne d’âge des téléspectateurs de France 2 atteint près de 58 ans et celle de France 3 dépasse les 60 ans. «Le vieillissement du public est problématique», reconnaissait fin mars Bruno Patino, directeur des programmes du groupe, qui ajoutait: «Pour parler aux jeunes, il faut utiliser leurs codes!»

«Afin de créer une passerelle directe avec les usagers, une nouvelle plateforme numérique, basée sur un algorithme de recommandation doit rendre la télévision de rattrapage plus accessible, sur le modèle de Netflix par exemple», propose ainsi Delphine Ernotte dans son plan stratégique.

«Pour créer une offre nouvelle, audacieuse et moderne, France Télévisions doit créer de nouveaux rendez-vous rassembleurs», a expliqué la future PDG, qui propose aussi «la création de nouvelles fictions» et d’un réseau social «autour de France 4».

Par défaut

Des photos de François Hollande et Julie Gayet à la Lanterne

Un pas de plus vers une normalisation, au niveau médiatique, de la relation amoureuse entre François Hollande et Julie Gayet? Après la photo (un peu floue) prise dans la cour de l’Elysée du couple en novembre dernier et publiée par Voici qui était la première du couple, l’hebdomadaire people récidive cette semaine. François Hollande et Julie Gayet «vivent leur amour au grand jour», écrit Voici à sa une, sur une photo du couple.

Le cliché a été pris à La Lanterne, la résidence d’Etat qu’apprécie le chef de l’Etat dans l’enceinte du parc de Versailles lors du week-end de pâques. Il est théoriquement impossible de prendre des photos de l’intérieur de la Lanterne de l’extérieur de la propriété.
C’est Closer qui début janvier 2014 avait révélé la liaison entre François Hollande, alors toujours avec Valérie Trierweiler, et l’actrice.

Par défaut

Comment Jennifer Lopez a dupé tout le monde… Sebastien Chabal, égérie d’une marque d’épilation…

La supercherie de Jennifer Lopez
On nous aurait menti! Jennifer Lopez aurait dupé tout le monde en affirmant être célibataire. La Bomba Latina ne serait pas séparée d’avec le jeune danseur Casper Smart depuis juin. «C’était un coup de marketing», confient des proches de la star à TMZ. Jennifer Lopez a menti pour faire la promo du film The Boy Next Door. L’équipe du film estimait alors que ce serait plus vendeur si la belle chanteuse devenait célibataire. Jennifer Lopez a joué la carte business à fond car elle a sorti un livre sur ses relations tumultueuses en octobre, True Love.

Kim Kardashian redevient brune
Kim Kardashian avait sensation le 5 mars lors de la Fashion Week parisienne en apparaissant blonde platine et poitrine dévoilée au défilé Balmain. Rapidement, elle s’est rendue compte que le blond nécessitait beaucoup d’entretien. Et, ce jeudi, à Los Angeles, elle a été vue avec sa couleur d’origine et la petite North West. Sa folie capillaire aura juste duré le temps de rendre hommage pour la couverture du magazine Elle en Daenerys Targaryen, la mère des dragons de Game of Thrones.

Guillaume Canet a un nouveau tatouage
Guillaume Canet a sa famille dans la peau. L’acteur a publié sur son compte Instagram mercredi une photo de son nouveau tatouage, un M fleuri. Ce M en représente en réalité 3 pour le réalisateur des Les Petits Mouchoirs. Les deux premiers M sont faciles à deviner, il s’agit de Marion et Marcel, mais le troisième M était moins évident. Après moultes spéculations des fans, le comédien a répondu en toute simplicité: «Moi».

Sébastien Chabal devient l’égérie d’une marque d’épilation
Le barbu le plus célèbre de France aime les paradoxes. Sebastien Chabal est devenu l’égérie de Dépil Tech, spécialiste de l’épilation définitive. La star de rugby, aujourd’hui à la retraite, a présenté ce jeudi la campagne dans lequel il apparaitra: on le voit notamment en costume, un énorme chat entre les jambes, avec le slogan suivant: «Une boule de poils peut en cacher une autre», ou encore torse nu, de la mousse recouvrant sa longue barbe. Avec beaucoup d’autodérision, il est déjà apparu en blonde platine ou en fée pour les besoins d’une publicité.

Par défaut

«House of Cards»: Le dressing de Claire Underwood à la loupe

La troisième saison de House of Cards débarque sur Canal+ ce jeudi. Si l’on a hâte de découvrir le machiavélique Frank Underwood au pouvoir, on est impatient de découvrir les tenues de la nouvelle Première Dame, Claire. Pour tenir son rang, l’actrice Robin Wright a d’ailleurs fait appel à Kemal Harris, sa styliste personnelle sur le tournage. Les autres personnages du show sont habillés par Tom Broecker.

La course au pouvoir
Dans les deux premières saisons, le dressing de Claire Underwood se compose de robes minimalistes body conscious, au décolleté souvent carré ou bateau, de tailleurs ajustés, de jupes crayons et de blouses. La palette de couleurs est sobre: beiges, noirs, gris et blancs. Des tons neutres qui lui permettent de retourner sa veste sans jamais en changer. Pas d’imprimés, pas de couleurs vibrantes. Les lunettes de Claire à monture épaisse et ses ceintures fines complètent ce power look.

Habillée pour régner
Son nouveau rôle de représentation passe par ses vêtements. Et pour cette nouvelle saison, le showrunner de la série souhaitait que Claire Underwood apparaisse plus accessible. Le personnage conservera la base de sa garde-robe, mais il s’adoucira grâce des matières plus fluides, une palette de couleurs plus large et plus douces.

Kemal Harris a dessiné une soixantaine de tenues, et a pioché chez les plus grands créateurs pour composer le vestiaire de la nouvelle Première Dame. Claire s’habille chez Ralph Lauren, Michael Kors, Altuzarra, Derek Lam, Proenza Schouler, Giorgio Armani, Max Mara, Alexander McQueen, Dolce & Gabbana. Elle porte des Louboutins et des bijoux Cartier. Pour signer son look, à son bras le sac Muse, le it bag Saint Laurent.

Par défaut

De nouvelles taxes proposées contre l’évasion fiscale des géants du web

De nouvelles taxes visant les géant de l’internet comme Google, Apple, Facebook ou Amazon pourraient être mises en place à court terme, selon un rapport réalisé à la demande de France Stratégie, un organisme rattaché à Matignon, et présenté lundi.

«De nouveaux outils fiscaux spécifiques pourraient être envisagés, au niveau européen ou d’un noyau de pays, pour contrer les pratiques d’optimisation fiscale » des géants de l’internet, souligne ce rapport académique pour le commissariat général à la stratégie et à la prospective (France Stratégie), placé auprès du Premier ministre.

Une taxe sur la valeur de leurs revenus publicitaires?
L’administration fiscale pourrait notamment mettre en place une taxe sur la valeur des revenus publicitaires des entreprises, un indicateur utilisé comme une approximation des profits générés dans un pays, alors que le fisc peine aujourd’hui à évaluer et localiser ces profits, suggèrent les dix économistes en charge du rapport «Fiscalité du numérique».

A défaut, une taxe fondée sur le nombre d’utilisateurs d’une plateforme – internautes ou annonceurs – ou sur les flux de données pourrait être mis en place, proposent les experts issus de l’École d’économie de Paris, l’École d’économie de Toulouse et de l’Institut Mines-Télécoms.

Plusieurs rapports ont déjà mis en lumière les problèmes spécifiques à la fiscalité des géants du numérique, comme celui de Pierre Collin et Nicolas Colin remis en 2013 ou celui du Conseil national du numérique, mais leurs propositions se sont heurtées à de nombreuses difficultés. A plus long terme l’OCDE, mandaté par le G20, travaille aussi sur les défis de la fiscalité numérique.

Par défaut